Comment trouver une mission de développeur informatique en freelance ?

Comment trouver une mission de développeur informatique en freelance ?

La recherche de contrat est le nerf de la guerre chez les travailleurs indépendants, mais peut intimider les plus introvertis. Pourtant, il suffit de savoir reconnaître les opportunités pour trouver des clients.

Assurez-vous d’avoir un CV à jour, bien présenté, de quoi présenter votre travail (portfolio et site internet) et d’être présent sur plusieurs plateformes stratégiques.

Les plateformes pour freelance

Inscrivez-vous sur des sites comme Malt, Fiverr, Coworkees ou encore 5euros. Créez votre profil et complétez-le au maximum, car ce sont les clients qui vont choisir parmi les fiches de candidats !

La concurrence est rude, d’autant plus pour les débutants qui n’ont pas encore réalisé de mission, et la commission que prend la plateforme vous oblige à facturer plus cher. Cependant, les plateformes sont parfaites pour observer la concurrence, avoir une idée des tarifs et vous inspirer pour rédiger votre profil.

Les sites d’annonces de recherche d’emploi

Les freelances oublient souvent de passer par là, manquant ainsi beaucoup d’opportunités. Les sites de recherche d’emploi, type Leboncoin, Indeed, Keljob, Monster et tant d’autres sont très faciles à prendre en main et vous n’avez qu’à remplir votre profil pour traquer votre prochaine mission freelance.

Trouvez sinon des clients en 5 minutes, en tapant simplement dans Google “offre emploi développeur informatique freelance”.

LinkedIn

Ce réseau social de professionnels est une excellente opportunité de décrocher des contrats en freelance ! Optimisez votre profil pour vous assurer un maximum de crédibilité : remplissez-le en détaillant vos expériences passées et vos compétences, mettez en ligne votre portfolio pour illustrer votre palette de compétences.

Pensez à indiquer vos informations de contact et liens vers votre site ou page. Enfin, assurez-vous de sortir du lot : éveillez la curiosité avec une phrase d’introduction percutante, partagez les résultats d’un ancien client satisfait…

Les réseaux sociaux

Comme sur LinkedIn, vous pouvez entrer en contact avec vos prospects et d’autres développeurs freelance. Rejoignez des groupes spécialisés sur votre thématique et répondez pertinemment aux questions des autres membres, surveillez la concurrence et partagez votre travail.

Si vous avez un petit budget à y consacrer, profitez des campagnes publicitaires ou achetez des liens sponsorisés sur Google pour diffuser une annonce mettant en avant les services que vous proposez. Ciblez bien votre message pour le rendre percutant et efficace.

Utilisez votre réseau

Votre famille, vos amis, vos anciens collègues ou professeurs peuvent avoir besoin de vous ou connaître quelqu’un qui cherche un développeur web. Gardez toujours quelques cartes de visite sur vous, restez ouvert et n’hésitez pas à partager vos conseils et solutions.

Assistez à des évènements (conférences, salons, coworking…) pour rester au fait des actualités et vous constituer un réseau, découvrir des métiers complémentaires au vôtre, et pourquoi pas trouver des associés.

Comment démarcher des clients ?

Faites un tour sur des sites qui pourraient avoir besoin de vos services, listez les points à améliorer et envoyez-leur un mail de prospection court, clair et convaincant. Partagez vos observations et décrivez ce que vous leurs apporteriez, en allant droit au but : vous gagnerez tous les deux un temps précieux.

Pensez aussi à recontacter vos anciens clients, qui vous connaissent et vous ont déjà fait confiance. Voyez si vous pouvez les aider dans leurs nouveaux projets !

Le secret pour trouver des clients

Travailler à son compte implique de savoir se vendre, or les débutants manquent souvent de confiance en soi. Convaincre vos potentiels clients de ce que vous pouvez leur apporter implique d’avoir conscience de vos compétences !

Partagez vos succès et demandez à vos anciens clients de laisser un commentaire sur votre site ou page pro, il n’y a pas de meilleure publicité que la preuve sociale.