Comment se protéger des ondes électromagnétiques à la maison ?

Comment se protéger des ondes électromagnétiques à la maison ?

par Anne Benoit le 23 juillet 2021

Ordinateurs, réseau de téléphonie mobile, fours à micro-ondes, Wi-Fi… Face à la recrudescence des nouvelles technologies et l’intensification de leur utilisation, notre environnement peut être rapidement saturé d’ondes électromagnétiques.

Si le débat d’un éventuel effet néfaste sur la santé est encore d’actualité, il est désormais admis que certaines radiofréquences impactent directement notre quotidien. Voici quelques idées et astuces pour s’en protéger à la maison.

Que sont les ondes électromagnétiques ?

Comme expliqué sur le site de Negri Nicolas, les ondes électromagnétiques sont le principal support de l’information numérique. Comme leur nom l’indique, il s’agit de la propagation d’une combinaison de deux champs : un champ électrique et un champ magnétique. Ainsi, plus ces champs sont élevés alors plus l’onde électromagnétique sera puissante.

Ces ondes trouvent à s’appliquer dans de nombreux domaines tels que la communication, la géolocalisation, l’imagerie médicale ou encore le transfert de données.

Il existe donc une multitude d’ondes électromagnétiques. Chaque onde est caractérisée par une fréquence (en Hertz) et une longueur d’onde, ce qui permet de les différencier.

Comment se protéger des ondes électromagnétiques à la maison ?

Les ondes électromagnétiques produisent un rayonnement. Il existe les rayonnements non ionisants et les rayonnements ionisants.

Les rayonnements non ionisants regroupent l’ensemble des rayonnements de faible puissance (rayonnements de basse à moyenne fréquence comme les ondes radio, la lumière visible ou les micro-ondes).
Les rayonnements ionisants rassemblent les rayonnements ayant une fréquence plus élevée (rayonnements de haute de fréquence tels que l’ultraviolet, les rayons X ou les rayons Gamma).

Les rayonnements électromagnétiques : une dangerosité avérée ?

Si l’on se base sur la distinction précédente et sur les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les rayonnements non ionisants, du fait de leur basse fréquence, sont généralement inoffensifs.

À l’inverse, les rayonnements ionisants, aux fréquences élevées, peuvent s’avérer plus dangereux. En effet, une surexposition ou une exposition trop longue à ce type de rayonnement peut entrainer des dommages sur l’ADN ou sur les cellules (lésions cellulaires) et être à l’origine de cancer. Il convient donc de garder à l’esprit la formule suivante : la fréquence de l’onde et le temps d’exposition sont les deux facteurs d’une éventuelle dangerosité sur la santé.

Par exemple, le Wi-Fi émet des ondes électromagnétiques de la même fréquence que les fours à micro-ondes (hautes fréquences). Ainsi, une exposition sur un laps de temps long pourrait entrainer des dommages sur la santé.

S’agissant du téléphone portable, les risques sur la santé n’ont pas encore été démontrés scientifiquement. Pour autant, le niveau d’émission d’ondes électromagnétiques (le Débit d’Absorption Spécifique ou « DAS ») est obligatoirement indiqué par les fabricants. Encore une fois, s’agissant d’ondes de hautes fréquences, une exposition prolongée pourrait être néfaste. Toutefois, pour certaines fonctionnalités (GPA, appel audio et vidéo) le téléphone va produire des ondes plus puissantes. Son utilisation doit donc être contrôlée.

Quelles sont les différentes sources de champs électromagnétiques ?

Il existe de nombreuses sources de champs électromagnétiques à la maison. Il s’agit principalement de rayonnement non ionisant :

  • Les fours à micro-ondes
  • Le Wi-Fi
  • Les téléphones portables
  • Les compteurs électriques Linkly
  • Les appareils connectés
  • Les appareils Bluetooth
  • Les lignes électriques de haute tension ou ligne THT (parfois très proches des habitations)
  • Les plaques à induction

Par ailleurs, il existe aussi quantité de sources de champs électromagnétiques en extérieur comme, par exemple, les antennes relais de réseau mobile ou encore les radars.

Les ondes électromagnétiques à la maison : comment s’en protéger ?

La maison est un espace désormais confronté à la multiplication des appareils émettant des champs électromagnétiques de basse fréquence, mais aussi de haute fréquence. Le gouvernement a mis en place le « portail radiofréquence santé » pour inciter les citoyens à adopter les bonnes attitudes pour éviter les surexpositions aux ondes électromagnétiques.

Afin de garantir une qualité de vie saine, quelques gestes simples et efficaces sont à adopter.

En premier lieu, afin d’éviter toute surexposition, pensez à identifier les sources d’ondes électromagnétiques au sein de votre domicile. Pour cela, vous pouvez utiliser un appareil de mesure d’ondes électromagnétiques. Vous pouvez aussi télécharger une application qui vous indiquera les lieux d’émission des ondes. En second lieu, adoptez les bonnes pratiques pour vous en protéger.

Le téléphone portable

Le meilleur allié, mais aussi le pire ennemi, le téléphone portable peut être la source d’ondes électromagnétiques de haute fréquence. Pour vous protéger, choisissez un téléphone portable avec un DAS le plus faible possible. Ensuite, cherchez les zones où la réception est idéale (une mauvaise réception accentue la puissance du champ électromagnétique) et restreignez son utilisation dans les transports (train, voiture…).

Privilégiez le haut-parleur ou le Kit mains libres fonctionnant en Bluetooth, car les ondes électromagnétiques émises sont de faibles puissances. Enfin, pensez à l’éteindre et, à défaut, gardez-le loin de vous la nuit.
Ces gestes pratiques s’appliquent aussi pour tout appareil connecté comme les ordinateurs ou encore les tablettes.

Le réseau sans fil ou Wi-Fi

Concernant le Wi-Fi, vous pouvez éteindre votre box la nuit ou quand vous n’en avez pas l’utilité. Pour vous protéger efficacement, vous pouvez aussi utiliser aussi un réseau filaire par le biais d’un câble Ethernet et désactiver votre Wi-Fi (attention car sur la majorité des boitiers le Wi-Fi est à désactiver manuellement).

Le four à micro-ondes

Présent dans presque toutes les cuisines, le four à micro-ondes est aussi responsable d’émission de champs électromagnétiques. Même si la porte est censée contenir une grande partie des ondes, il est fort possible qu’elle ne soit pas suffisamment étanche.

Placez-le dans un endroit éloigné des espaces de vie et de travail. Si vous n’en avez pas la possibilité, vous pouvez simplement vous tenir éloigné durant son fonctionnement.

L’installation de protections

Pour vous faire une idée des champs électromagnétiques auxquels vous êtes exposés dans votre maison, vous pouvez réaliser un bilan énergétique de biorésonance. Cette démarche est gratuite à condition d’être validée par un organisme habilité. Ce bilan vous permettra d’identifier facilement les sources d’émission et d’envisager les meilleures solutions pour protéger votre habitation.

Par exemple, vous pouvez installer des gaines de protection anti-rayonnement. Il existe également des tissus, des tapisseries ou des peintures permettant de diminuer l’exposition aux ondes électromagnétiques. Vous pouvez aussi installer des filtres antiondes sur les fenêtres

Enfin, dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation, vous pouvez réhabiliter votre installation électrique. Une bonne mise à la terre peut s’avérer particulièrement efficace pour réduire les champs électromagnétiques.